Classe flexible et ateliers dans ma classe de CP

J’avais fait un petit article en septembre (clic) dans lequel j’expliquais les changements que j’avais effectués dans ma classe pour cette rentrée.

Je souhaite faire un bilan de mi-parcours, pour vous raconter un peu ce que j’ai conservé, ce qui a évolué, ce que j’ai changé.

face, monocle, with iconPetit déroulement de ma matinée-type…

clock, stopwatch, time, timer iconDepuis la Toussaint, les élèves montent directement dans les classes: c’est le temps des rituels matinaux.

J’avoue que j’aime beaucoup cette façon de procéder, parce qu’on peut vraiment avoir un petit temps pour chaque élève. Ils aiment me dire individuellement bonjour, me raconter un truc qui s’est passé la veille ou le matin même, je peux leur demander ce qui se passe si je vois qu’ils font la tête… Bref, ces 10 minutes sont vraiment précieuses.

Ils s’installent donc à « leur » place (là où ils rangent leurs affaires, mais la table ne sera pas leur table tout au long de la journée…) et ils font des petits rituels qui durent jusqu’à 8h40 environ (pour que les derniers aient le temps de les faire): le lundi, ils collent les devoirs de la semaine; les autres jours, je varie (courts exercices de réinvestissement et calendrier à compléter/barrer/annoter…)

clock, stopwatch, time, timer icon Puis vient le temps du réveil mathématiques et de la dictée quotidienne

Dictée (syllabes, mots, phrase…je varie chaque jour!) sur ardoise (sauf le jeudi, jour de la « grande » dictée sur le cahier, qui dure un peu plus longtemps) et réveil mathématiques pendant environ 20 minutes: pour cela, je me base sur les séances de calcul mental, rituels, petits problèmes (…) de MHM. (Toujours à « leur » place)

clock, stopwatch, time, timer iconMise en place des Ateliers

J’ai choisi de travailler en ateliers depuis la rentrée, et je ne le regrette pas, même si j’avoue que c’est bien plus fatigant pour la maîtresse de CP!

Je vous raconterai plus bas ce que j’aime dans ce mode de fonctionnement.

academic, clip, exam, note, paper iconAprès le réveil mathématiques et la dictée, c’est donc le moment d’expliquer les différents ateliers de la journée. Parfois, je demande aux élèves de s’installer dans le coin regroupement: cela permet de mieux voir, et de les faire un peu bouger s’ils commençaient à être moins attentifs.

  • Nous travaillons en phonologie sur le fichier Pilotis (Hachette); je fais un rapide rappel des règles avec les élèves, puis nous nommons les images pour ne pas que cela pose de problème ensuite.
  • En fonction du travail à effectuer en maths, j’explique en collectif ou en petits groupes.
  • J’explique aussi les consignes de l’atelier de réinvestissement (clic) (deux fois par semaine, mes élèves revoient les notions de phonologie et de mathématiques sur tablettes, à l’aide de Lalilo et Mathéros)
  • Ah oui! Et j’ai calé l’écriture en atelier, au lieu d’avoir un temps en début de matinée. Je préfère, car cela me permet de travailler avec une demie-classe seulement. Ce créneau intervient juste après la récréation du matin, à la place du travail sur le fichier ou de la séance de maths.

bus, school, transport, vehicle iconEt là, la ruche se met au travail! 

Je dispatche les groupes dans les différents coins de la classe, et hop! C’est parti!

academic, clip, exam, note, paper icon J’ai conservé mes 4 groupes de 6/7 élèves: j’ai fait le choix depuis janvier de faire des groupes homogènes. Cela me permet de mieux différencier, pour les élèves en difficultés comme pour les élèves plus à l’aise. Mais il m’arrive, comme en rallye maths, ou en dictée négociée par exemple, de prendre un élève de chaque groupe pour en reformer un nouveau !

J’ai donc 4 ateliers qui durent chacun 20 minutes comme je le disais plus haut:

je prends parfois une demie-classe avec moi en atelier dirigé (donc deux groupes) sur les notions de mathématiques qui nécessitent ma présence ou sur la page du jour 2 de phonologie (qui est plus complexe car on passe davantage à l’écrit), parfois seulement un groupe (bien souvent, lors des régulations de MHM);

j’ai deux (ou trois) autres groupes en ateliers semi-dirigés (maths ou phono + un atelier de réinvestissement) (Il m’arrive bien sûr de « lâcher » le groupe dirigé pour aller vérifier que tout va bien chez les autres…)

academic, clip, exam, note, paper iconConcernant les créneaux: J’ai 2 temps d’ateliers avant la récréation, et deux autres après. Bien souvent, je vous avoue que j’ai plutôt 1 temps et demi avant et 2 temps et demi après…

Au retour de la récréation, et en fonction de leur état (fatigue, énervement…), je sépare les ateliers par la séance de phonologie. Sinon, je la fais après les ateliers, un petit temps avant d’aller déjeuner, un autre petit temps après.

face, monocle, with iconBilan des ateliers

lab, microscope, school, science iconLes élèves sortaient pourtant de la maternelle, pendant laquelle ils n’ont travaillé qu’en ateliers…Eh bien j’ai été épuisée par cette mise en route pendant les deux premières périodes! Pfiouuuuuuuu… face, sleeping iconA la limite du gros craquage! Bon, il faut dire que j’en ai eu 28 jusque décembre, et 27 depuis janvier… Ca fait une ruche bien active tout ça!

Il faut vraiment être au clair sur qui va où et fait quoi. J’avoue que les bacs de couleurs m’ont bien aidée.

En janvier, ça a commencé à mieux rouler. Les élèves avaient enfin compris à quoi étaient dédiés les différents espaces. Ils connaissaient le matériel, savaient s’organiser pour prendre crayon/ardoise (…) et se rendre au bon endroit sans que ça prenne trop de temps.

Je n’ai pas abandonné, parce que ce que j’aime avant tout dans la mise en place de ces ateliers, c’est le fait de pouvoir travailler en petit effectif. Et travailler en groupes homogènes me permet autant de pousser plus loin mes élèves à l’aise que de reprendre les bases avec mes élèves les plus fragiles ! Je me sens beaucoup plus attentive à chacun et cela me permet de les faire plus participer oralement.

De plus, c’est indéniable: les élèves coopèrent davantage et apprennent à se « passer » de moi. Je ne suis plus le nombril de la classe. Nous travaillons ensemble!

Alors, certes, ils ont encore besoin d’un avis sur leur travail une fois qu’ils ont terminé. Soit je suis dispo et je jette un oeil: cela permet de rebondir sur les erreurs et de permettre à l’élève de s’auto corriger; soit je ne suis pas disponible, ils stockent dans leur bac de couleur ou ailleurs défini ensemble,  et ils passent à autre chose!

lab, microscope, school, science iconUn autre point, en phonologie. Les années passées, je travaillais un son en collectif, puis nous passions directement à son application.

Cette année, avec le fait de travailler en ateliers, il fallait que j’ai travaillé le son en amont, avant de passer au fichier. Comme je ne souhaitais pas le travailler l’après midi, j’ai choisi de décaler d’un jour le travail sur le fichier.

Et je trouve que c’est une vraie réussite! Mes élèves revoient le travail préparatoire à la maison, et s’exercent le lendemain sur le fichier! Ils ont le temps de « digérer » les choses, et pour rien au monde je ne reviendrais en arrière!

Ce petit temps de pause me semble nécessaire pour mieux avancer ensuite. La comparaison va vous faire sourire, mais j’ai l’image d’une brioche qu’on mettrait au four trop tôt: elle ne serait pas assez gonflée! Eh bien là, c’est pareil! amusing, face icon

lab, microscope, school, science icon Un point sur lequel je m’interrogeais: est-ce que tous les élèves travaillent 

Oui! Parce que sinon, il y a toujours un cafteur qui vient nous dire que machin ne fait pas correctement son travail… face, food, savoring icon

face, monocle, with iconEt la classe flexible dans tout ça?

lab, microscope, school, science icon J’avais fait une demande de matériel auprès de la mairie en juin dernier et malheureusement, la réponse a été négative…face, unamused icon

Je réitère cette année , en croisant très fortement les doigts, même si je sais que j’ai peu d’espoir… Je rêve de Ztools, de tabourets oscillants, de petites tablettes et de tables réglables en hauteur par les enfants…eyes, face, heart, smiling, with icon

Alors, en attendant, je fais avec le matériel que j’ai en classe!

J’ai acheté des galettes de chaises en brocante, deux coussins à air (j’en rachèterai certainement deux autres l’an prochain) chez Action, 4 coussins plus épais (avec la housse qui s’enlève pour la laver) et c’est tout.

Tout ce qui touche l’ameublement monte très vite en prix, et je ne souhaite pas me lancer dans des achats à mes frais.

Du coup, j’ai essayé de trouver des solutions avec les meubles existants, pour que les élèves puissent s’installer différemment. Et , souvent, ce sont eux qui ont de bonnes idées!

lab, microscope, school, science iconJ’utilise le coin regroupement pour des moments de relaxation, d’explication de consignes, de travail de découverte en phonologie, en maths,  de lectures offertes…

Mes élèves viennent s’asseoir au centre, je pousse les deux petites tables qui se trouvent à l’intérieur vers le fond pour gagner de la place et tous ceux qui sont déjà installés autour du coin regroupement restent à leur table, soit 14 enfants aux tables et 13 autres par terre.

Bien souvent, certains élèves des tables du coin regroupement préfèrent venir s’asseoir au milieu… Alors tant que ça n’entraîne pas de bavardages (venir à côté de la copine), je laisse, et sinon…retour à la case départ!

J’avais testé 10 places assises tournées en U vers le tableau, avec 2 grandes tables sur le côté (là où on voit l’affiche du garçon sur le corps humain), mais finalement, je préfère avoir tout le monde au même endroit, c’est beaucoup plus facile à gérer comme ça.

lab, microscope, school, science iconJ’ai conservé mes deux espaces « français » et « maths » en fond de classe avec des ilôts de 7 places. C’est vraiment appréciable, car on a tout le matériel à dispo juste à côté, ainsi que les principaux affichages utiles.

lab, microscope, school, science iconMa bibliothèque de classe s’est un peu aérée, car j’ai déplacé un banc-coffre vers le mur de l’entrée (là où il y a l’affiche du garçon justement).

La petite table qui s’y trouve permet de faire un petit jeu de société à trois ou quatre, de faire un travail au calme, d’écouter une histoire…Et j’ai bon espoir pour y installer prochainement un vieux PC récupéré et que je suis en train de préparer avec Linux… (Mais c’est une autre histoire!!)

(Tiens, je découvre d’ailleurs grâce à la photo qu’une de mes affiche est tombée!! amusing, face icon C’est encore le fantôme-voleur de pâte à fixe qui est passé par là…ghost icon)

lab, microscope, school, science iconMes élèves s’installent sur le banc-coffre pour lire, travailler assis (avec les tablettes par exemple) ou par terre (un coussin sous les genoux, le cahier sur le banc).

lab, microscope, school, science iconD’ailleurs, ils envahissent de plus en plus souvent le couloir aussi: ils prennent les coussins et s’installent dessus, ou même s’allongent carrément (même pas peur du carrelage froid…2, facepalming, woman icon)

En général, ils travaillent dans le couloir pour coopérer en petits groupes, sur les tablettes, ou bien pour s’enregistrer sur dictaphone.

lab, microscope, school, science iconEt ils utilisent enfin le dessus des meubles pour travailler en position debout! J’ai un meuble qui sert à ranger les livres de la bibliothèque:

Et un autre qui sépare les deux espaces maths/français:

Bon, le problème, c’est qu’il faut déplacer le matériel en fonction des besoins (sur la photo: matériel de prêt, et casiers roses). Il faudrait donc que je lui trouve une autre place, ce serait plus simple…

lab, microscope, school, science iconTous les élèves ne recherchent pas à travailler en position allongée, assis par terre ou debout, mais certains en ont vraiment besoin.Cela les canalise et ils sont vraiment concentrés!

Alors oui, j’entends déjà des personnes me dire « c’est peut être pas bon pour leur dos? ».

Eh bien, et c’est là mon avis perso, il vaut mieux changer de position régulièrement, que de rester mal assis tout le temps à sa place! Parce que j’ai tout de même plusieurs « spécimens » dans ma classe qui ne s’assoient jamais bien et que je reprends à longueur de temps…(pied(s) sous la/les fesse(s), tourné sur le côté et j’en passe!)

Au final, qui faisait le plus de changement de positions les années passées? C’est moi! La seule à bouger, et qui en avait certainement moins besoin que mes petits élèves…

To be continued…

Une fois de plus, j’ai été trèèèèèèèèès bavarde!! Bravo si vous avez réussi à tout lire sans vous endormir! face, grinning, sweat, with icon

J’attends vos remarques, vos retours d’expériences avec impatience!

 

Et si vous avez envie d’en savoir plus chez les collègues, je vous invite à aller voir:

Vous aimez? Partagez!

20 Commentaires

  1. Bird

    Où est ce que les élèves rangent les petits rituels du matin une fois réalisés ? Ce sont des exercices petits formats que tu agraffes ? Cela m’intéresse ?.

    Répondre
    1. classededefine (Auteur de l'article)

      Généralement , je les fais ramasser par un responsable de chaque groupe, sauf le jeudi où on colle les feuilles de la semaine.
      Une fois ramassées, je les stocke et je les redistribue le jeudi.
      Mais il est possible qu’on colle au fur et à mesure à la rentrée en utilisant plus régulièrement le cahier du jour.
      Ce qui me pèse en début d’année , c’est le temps que prend la présentation du cahier (date/matière)… Maintenant, cela va plus vite !

      Répondre
  2. Aurel

    Bonsoir,
    Merci pour ton témoignage qui me permet de poursuivre ma réflexion sur les changements que je veux opérer dans ma classe. De mon côté aussi la mairie ne veut pas investir dans du matériel et même si j’investis déjà beaucoup dans ma classe(livres, boites diverses, jeux…) je ne peux pas me permettre ces investissements d’assises diverses. J’ai l’impression sur les photos que tous tes élèves ont gardé un bureau individuel même s’ils n’y restent pas toute la journée. Car je me pose la question de supprimer une partie des bureaux comme d’autres collègues l’ont fait. En tout cas merci encore pour tes partages qui nous permettent à tous de réfléchir, progresser et avancer dans réflexions pédagogiques.???

    Répondre
    1. classededefine (Auteur de l'article)

      Merci pour ton commentaire !
      En effet, c’est aussi vers quoi je tends: supprimer des tables/chaises.
      Mais pour y parvenir, j’aimerais obtenir le crédit de la mairie pour avoir d’autres formes d’assises à la place, comme les ztools…

      Répondre
  3. Marjorie

    Bonsoir, je trouve ton témoignage très intéressant. Je m’intéresse de plus en plus au fonctionnement de la classe flexible vu de l’évolution des profils de nos élèves qui ont besoin de bouger de plus en plus. Je connais quelques collègues qui ont supprimé les casiers individuels sous les tables. Les élèves se déplacent pour aller chercher leurs affaires personnelles stockées soit dans des tours en plastique ou soit dans les casiers démontés et séparés par des planches de bois pour pouvoir les empiler (je ne sais pas si je suis très claire). Ensuite, les enfants ont un programme à faire et ils se placent en fonction de leur besoin (je peux faire mon travail seul, j’ai besoin d’aide de la maîtresse, je travaille en groupe..).
    En tout cas, merci pour ton retour d’expérience. Il n’y a plus qu’à se lancer et tester?

    Répondre
    1. classededefine (Auteur de l'article)

      Exactement !
      Quant au travail « en plan »,j’y réfléchis mais j’ai du mal à sauter le pas… Pas assez courageuse peut être? 🙂

      Répondre
  4. Flavie

    Merci beaucoup pour ce partage. Comme beaucoup de collègues je suis intéressée mais n arrive pas à trouver le temps et l énergie pour y réfléchir sérieusement ! J’ai des cp ce1 cette année. J’ai du mal à voir comment réussir à faire tourner le travail avec les temps qui me paraissent nécessairement collectif (sous peine de manquer de temps) comme la phonologie, l’apprentissage des lettres en attaché, la découverte d’un texte…

    Répondre
    1. classededefine (Auteur de l'article)

      Une idée d’emploi du temps ici, même s’il a un peu évolué depuis : https://www.laclassededefine.fr/2018/09/26/petit-retour-dexperience-sur-mon-fonctionnement-en-cp/

      Répondre
      1. Flavie

        Merci pour ton retour en plus de ton super blog!

        Répondre
        1. classededefine (Auteur de l'article)

          :-*

          Répondre
  5. Leti

    Bonjour, Merci pour ce partage. Comment font les élèves qui n ont pas fini un atelier en 20 min. Ou ceux qui finissent plus tôt?

    Répondre
    1. classededefine (Auteur de l'article)

      Généralement, les 20 minutes suffisent.
      Pour ceux qui terminent plus tôt, cela dépend: lecture ou histoire à écouter, casse têtes, coloriage magique à continuer, jeu de réinvestissement… Ou même dessin libre en fin de période quand ils n’en peuvent plus!

      Répondre
  6. Julie

    Bonjour, merci beaucoup pour cet article très intéressant ! Il est déjà bien détaillé et pourtant j’aimerais avoir encore une précision . Je ne suis pas sûre d’avoir bien compris l’histoire de décalage d’un jour pour la phonologie. Quand introduis tu le son ? Que veut dire « ils revoient le travail préparatoire à la maison « ?

    Répondre
    1. classededefine (Auteur de l'article)

      Dans la méthode pilotis, le son est sur deux jours:
      – jour 1: découverte , recherche dans d’autres mots, repérer sa graphie…
      – jour 2: lecture de syllabes, manipulation de syllabes ou de sons, lecture de mots, de phrases.
      Ça c’est le travail que j’appelle « préparatoire ».
      Les années passées , je faisais faire la page du fichier correspondant au jour 1 dans la foulée. Exemple, lundi , jour 1, page du fichier qui correspond et révision dans le manuel le soir.

      Cette année, lundi on étudie le jour 1, ils revoient la page du manuel à la maison , et les élèves travailleront sur le fichier le mardi.

      Répondre
  7. Alix

    Idem en classe flexible, quatre trucs peu onéreux…
    – « bouncy ban » fait avec de la chambre à air
    – pseudo « ztool » : petite plaque en bois (A4) type prise de notes en sciences ; plaque plus grande pour les enfants qui veulent s’asseoir en tailleur et la poser dessus
    – l’autorisation d’avoir un petit objet dans les mains à tritouiller (les miens utilisent un légume de la dinette ou une pièce de lokon), par ex quand on est en collectif, ou sans cahier…
    – la possibilité d’aller faire des roues dehors / d’aller faire 4/5 fois le tour de la cour quand on a « trop d’énergie et qu’il faut en brûler un peu… »
    Aucun excès constaté avec les deux dernières propositions !

    Répondre
    1. classededefine (Auteur de l'article)

      Merci pour ton retour! Tu aurais des photos de ton pseudo « ztool »?
      Quant à la possibilité d’aller dehors, je suis au premier étage…au bout d’un long couloir…Alors ce ne sera pas possible pour moi!
      Mais c’est une bonne idée en effet!
      Quel niveau as-tu?

      Répondre
      1. Alix

        Merci internet, j’ai trouvé comment ça s’appelle, c’est un « porte bloc » pour le format A4. Pour les grandes plaques, ce sont des planches de 60 cm x 30 cm environ (récup…).
        Bon sans aller dehors, ils peuvent peut-être faire des choses pour se dépenser dans ce couloir… le traverser pedis joints, à cloche pied, sur la pointe, le talon, en courant mais sans faire tomber le sac de sable sur la tête (ou comment les faire courir en silence…)
        J’ai oublié de mentionner nos « maisons », des petits paravents en trois volets que les enfants peuvent utiliser quand ils veulent s’isoler ; les miens sont achetés, mais c’est surement faisable avec de vieux calendriers en carton !
        J’ai des CE1, avec 4 tables communes (type maternelle), et beaucoup de « trucs de mater »: pas de casiers, matériel commun par table, places flexibles, assises « non conventionnelles » possibles (y compris allongé par terre, comme toi !), possibilité de choisir ce sur quoi on travaille (dans ce que je propose… mais mes offres arrivent en partie des propositions des élèves !). Bref, de la flexibilité « orgnisée 🙂

        Répondre
        1. classededefine (Auteur de l'article)

          Génial !!! Allez, tu me montres ta classe en photos? Ça a l’air trop chouette !
          (Les porte blocs, j’en ai acheté justement cette année ! Mais je n’en ai que deux …)

          Répondre
          1. Alix

            Je suis aux EU, compliqué pour les photos ; qq unes par mail ?

          2. classededefine (Auteur de l'article)

            Ah oui si tu peux c’est top !
            Si c’est trop compliqué, pas de soucis…
            Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Zaazu Emoticons Zaazu.com

Vous aimez ce blog? Faites-le connaître!